Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2010

L'ORDINATEUR DU FUTUR

Bonjour,

 

Avez vous déja entendu parler de l'ordinateur du futur?

Pranav Mistry son inventeur vous présente sur cette vidéo un concept qui va révolutionner notre rapport avec cette machine, il s"agit d'intégrer avec simplicité l'intuitivité du monde réel dans le monde numérique.

Il a nommé sa trouvaille SixthSense et ce nom lui va bien.

De plus, il a mis cette invention géniale et peu coûteuse en OPEN SOURCE pour que chacun puisse la réaliser chez soi.

Alors là, en plus d'être un génie de l'informatique cet homme est altruiste, bravo Mr Mistry, cela fait du bien de voir quelqu'un pour qui le fric n'est pas le moteur principal. J'aurai bien aimé dans mon travail avoir à faire à quelqu'un comme vous, car dernièrement je suis tombée sur des requins sans scrupules, sans parole et sans honte, alors cette vidéo m'a fait du bien.

Je vous invite à visionner cette vidéo de présentation, c'est hallucinant!!!

Et ensuite, à vos tournevis et à vos souris!!!

 

VOICI LE LIEN POUR VISIONNER LA VIDEO EN FRANCAIS :      clic

 

Bonne journée

27/03/2010

LE CHIEN, LES POIREAUX, LE VOISIN

Classant des photographies je suis tombée sur  ce cliché:

 

 

Scan10007.JPG

 

Gipsy, père malinois, mère berger allemand, grand père boxer, grand mère indéfinnissable ; à ce stade on ne parle plus de bâtard mais de corniaud.

Un chien joueur, fugueur, dormeur, grand voleur de chaussettes et décapiteur de tulipes, sans aucun instinct de défense ni de garde.

Mon voisin de l'époque, irascible les soirs de pastis, désagréable plein de bière et hargneux aviné n'aimait pas cet animal qui quelquefois creusait dans son jardin quand il venait de retourner la terre pour planter des semis.

C'était un chien aventurier, je crois qu'avec la rage qu'il mettait à gratter, il espérait découvrir la Chine au bout du tunnel.

Gipsy, ne ratait JAMAIS une occasion de se faire la malle.

Cette nuit là il avait encore fugué, lampe électrique à la main, j'arpentais mon terrain à sa recherche, lorsqu'en balayant ma torche vers le jardin mitoyen je vis briller deux billes à hauteur de chien.

Je le tenais....dans le jardin du voisin!!!

Lui, coupable, honteux de s'être échappé ou de s'être fait attraper si facilement ne bougeait pas et me regardait fixement dans la position où mon faisceau l'avait surpris, prèt à s'escamper si je lui tournais le dos une seconde.

Je n'avais pas l'intention d'y passer la nuit , j'avançais vers la bête.

Plus j'avançais, plus le chien se couchait en signe de soumission, et plus il se couchait, plus il couchait de jeunes poireaux plantés du matin.

Une semaine avant, j'avais eu la visite du garde champêtre à son sujet, je n'avais pas le choix, il fallait effacer les traces du crime.

J'ai bouclé Gipsy à la maison, suis ressortie avec ma torche et un par un.... en pleine nuit.... sous la fenêtre de la chambre de mon voisin aviné endormi, j'ai redressé comme j'ai pu ses plantations. J'ai effacé aussi les traces de pattes dans la terre meuble en pensant qu'il y en avait qui se faisaient allumer pour moins que cela tous les jours dans la rubrique faits divers.

Apparemment, j'avais bien bossé sous la lune, je n'en ai jamais entendu parler.

00:20 Publié dans Mes histoires | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sans

18/03/2010

PAS LE TEMPS


Bonjour,

En ce moment, je travaille beaucoup : création, fabrication, photos, mise en ligne sur plusieurs plateformes web, la boutique à réaménager et à ménager comme avant chaque saison, de plus je crée un second blog pro et un nouveau site de vente...

Alors, en ce moment je n'ai ni le temps de blogger, de répondre à vos commentaires et encore moins celui de visiter les bloggopotes.

Et pour ne pas passer vous voir les mains vides, voici une émission de télé mémorable.

Bonne journée.

 

 

14/03/2010

BERCE PAR

J'ai appris tout à l'heure sur le net la mort de Jean Ferrat.

J'ai surfé pour en savoir plus et je me suis retrouvée à écouter des chansons que je n'avais pas entendu depuis bien longtemps.

Sa voix chaleureuse, les textes d'Aragon, son chemin d'homme, ses chansons me replongent au coeur des années 60 et 70, et de ce pas je vais vous servir " ma petite madeleine".

Il y en a qui ont été bercés par la musique classique, l'opéra, des petites sonates au piano...

Chez nous, c'était plutôt Ferrat, Férré et musette.

Et j'ai eu une pensée pour mes parents qui eux aussi sont toujours restés fidèles à leurs idéaux.

Pour ma mère, au dos laminé par un travail aux pièces dans le textile, qui dans ces années là militait activement avec ses copines au sein de son usine pour des lendemains meilleurs. A table, j'entendais parler de "piquet de grève, de tract à faire, de délégation, de manif à Paris...

Pour mon père, ouvrier ajusteur à cette époque et qui l'a toujours soutenue dans ses combats.

Pour Gladie, ma grand mère de coeur, militante du front populaire....

Pour vous souhaiter un bon dimanche :